Prix rhônalpins du patrimoine - 2014
Les prix aurhalpins du patrimoine

En 2014, huit Prix rhônalpins du patrimoine ont été sélectionnés sur 47 dossiers reçus.

  • Un Prix Projet pour la commune de Saint-Cyr-au-Mont-d’or (Rhône) : sauvegarde du jardin de rocaille de l’Ermitage du Mont-Cindre. La commune, située au nord de Lyon, a décidé de poursuivre la restauration de ce jardin extraordinaire, oeuvre patiente d’un ermite, le moine Emile Damidot, qui travailla à partir de 1878 et durant quarante à l’édification de cet étonnant jardin de rocailles, expérimentant un ciment artificiel. Dentelles de mortier, niches, bassins, grottes et chapelle composent cet ensemble architectural ouvrant sur le large panorama de la métropole lyonnaise. L’opération de restauration vise à étayer des zones non stables, démonter des maçonneries dégradées, appliquer une patine hydrofuge, reconstituer des ferronneries des chapelles, et mettre en valeur le site par l’éclairage et la plantation d’une flore végétale. Copyright Saint-Cyr-au-Mont-D’or.
  • Une Mention Projet pour l’office de Tourisme d’Ugine (Savoie) : mise en place d’un circuit découverte autour des architectes du XXe siècle. L’Office de Tourisme d’Ugine souhaite mettre en valeur le patrimoine bâti de plusieurs quartiers d’Ugine qui témoignent de l’histoire sociale, industrielle et architecturale de la commune, au moyen d’un circuit touristique (panneaux avec QR code, puis application smartphone). Cet ensemble architectural, date de la période 1908-1948 qui a vu la construction de nouvelles habitations en lien avec le développement d’usines d’aciéries sous l’impulsion de l’ingénieur suisse Paul Girod. Celui-ci a apporté alors une réflexion nouvelle sur la dimension sociale de l’habitat en sollicitant des architectes tels que Maurice Braillard (1879 – 1965), Robert Fournez (1873 – 1958) et Henry-Jacques Le Même (1897 – 1997 ). Les quartiers des Charmettes, des Corrues, le Nouveau Village, la Nouvelle Avenue, le Nant-Trouble ainsi que les bâtiments d’Ugitech, classés patrimoine du XXe siècle, sont concernés par ce parcours de l’habitat social du début du XXe siècle. Copyright OT Ugine.
  • Un Prix Réalisation pour la commune de Champagne (Ardèche) : aménagement du site du Bas à Traille. Le village de Champagne (625 habitants, canton de Serrières) est situé en bordure du Rhône, dans l’Ardèche verte. L’opération patrimoniale réalisée porte sur la mise en valeur du site de l’ancien bac à traille (pont détruit à la fin du XIXe siècle) dont la pile conservée en rive droite du Rhône est classée à l’Inventaire complémentaire des monuments historiques.  Le réaménagement du site, confié à Atelier Espace Architecture (Péage-Le-Roussillon, 38), a été achevé en octobre 2012. Il comprend l’aménagement de cheminements, la création d’un théâtre de verdure, d’aires de jeux, d’un parcours de santé, la mise en place d’un ponton à l’image de la barge qui servait autrefois à la traversée. Enfin, l’ensemble du site a été mis en lumière. Ce réaménagement des berges historiques du Rhône permet d’accueillir des manifestations culturelles, patrimoniales, sportives et pédagogiques. Copyright Commune de Champagne.
  • Une Mention Réalisation pour Mme Forest (Fleurie, Rhône) : restauration d’une orangerie début XIXe siècle. Cette orangerie du Beaujolais était dans un état de vétusté, avec d’importantes infiltrations d’eau. Sa propriétaire, Bernadette Forest, a entrepris sa restauration entre septembre 2011 et juillet 2013, avec la passion et la patience d’un autodidacte : décaissage de terre, reprise des éléments de maçonnerie, enduits extérieurs et intérieurs des murs au pigment et à la chaux avec restitution des teintes, sablage extérieur et intérieur, restauration ou brossage des menuiseries acier, vitrage des baies agréé par les Monuments historiques… L’Orangerie, visible depuis la route, est accessible au public dans le cadre d’expositions d’art. Copyright B. Forest.
  • Un Prix Savoir-Faire pour l’atelier Osiris – Frédéric Durmort (Isère) : artisan tapissier d’art à Quaix-en-Chartreuse (Isère), pour la conservation/restauration de 5 sièges Louis XV du château de Sassenage. Ces sièges d’apparat en bois doré (deux fauteuils à la reine et trois bergères) font partie d’un ensemble mobilier de 13 pièces du Château de Sassenage (Fondation Béranger-Sassenage), classé au titre des Monuments historiques depuis 1998. Estampillés Etienne Saint-Georges et Jean-Jacques Pothier, deux maîtres ébénistes parisiens du XVIIIe siècle, ces fauteuils étaient restés dans leur état d’origine, sans restauration. Un ébéniste et un doreur sont intervenus avant les travaux de tapisserie de l’atelier Osiris. Ceux-ci ont porté sur : le diagnostic, la recherche documentaire, la recherche d’une étoffe semblable à celle de l’origine (damas de soie, fabrication spéciale de la Manufacture Prelle à Lyon), restauration des garnitures en crin, pose (36 pièces), confection des housses et du galon (30 mètres de couture à la main). La restauration de l’ensemble des 13 sièges, engagée depuis 2011, est programmée sur 6 ans. Copyright Frédéric Durmort.
  • Une Mention Savoir-Faire pour l’atelier Tournesol (Saint-Martin-le-Vinoux, Isère) : création et restauration de cadrans solaires. L’Atelier Tournesol, qui oeuvre à la sauvegarde et la création de cadrans solaires, a créé le 7e cadran pour La Casamaures, célèbre villa néo-mauresque où siège l’association. Ce cadran solaire peint à la fresque prend place sur l’ancienne fontaine XIXe, sur le parvis de l’orangerie. Il témoigne du savoir-faire gnomonique. Copyright Casamaures.
  • Un Coup de coeur du jury pour la commune de Termignon (Savoie) : restauration de la calade et des murets de la route du sel et des fromages. Sur la route du sel, itinéraire historique reliant Moûtiers à Turin, les calades et murets en pierre sèche construits par les locaux étaient dégradés avec le temps. Une section sur le hameau du Villard a été restaurée (2010-2013) à l’identique sous la conduite de l’association les Muraillles de Provence. Le sentier, au départ du GR menant vers le col de la Vanoise et Pralognan, est fréquenté à la belle saison. Copyright Commune de Termignon.
  • Un Trophée EDF pour la ville de Saint-Etienne (Loire) : mise en lumière du Puits Couriot – Parc-musée de la Mine. Le site Couriot, classé au titre des monuments historiques, est le symbole de l’identité minière de Saint-Etienne. Le Puits Couriot, fermé en 1973, accueille depuis 1991 le musée de la Mine. La mise en lumière des bâtiments, réalisée en 2013 (concepteur lumière : agence Cobalt, Lyon) s’inscrit dans l’opération d’aménagement et de valorisation du parcmusée du Puits Couriot mené par la Ville de Saint-Etienne. La mise en lumière porte sur les bâtiments principaux de la chaîne d’extraction : le chevalement, la recette du jour, la machine d’extraction, le treuil de secours. Le principe retenu a été un éclairage de l’intérieur des bâtiments de manière à redonner vie au lieu en ambiance nocturne. La machinerie s’en trouve révélée par le jeu d’ombre, la structure métallique et les câbles de traction sont théâtralisés. Le chevalement, pièce maîtresse de l’ensemble, est éclairé d’une lumière blanche teintée de bleu, qui souligne avec force sa volumétrie. Cette mise en lumière est assurée principalement par des LED pour une consommation très faible, soit l’équivalent d’un appartement de 60 m2. Copyright Ville de Saint-Etienne.

La cérémonie de remise des Prix 2014 a eu lieu le 23 septembre 2015 dans la lunette du fossoyeur du cimetière de Loyasse (Lyon 5e). Les prix Savoir-Faire sont remis le 12 septembre 2015, à l’occasion de la remise des Trophées des artisans du patrimoine et de l’environnement Rhône-Alpes et du lancement des Journées européennes du patrimoine.

Voir le dossier de presse.

 

  • Restauration de l'ermitage du Mont Cindre (Saint-Cyr-au-Mont-d'or, Rhône)
  • Mise en place d’un circuit découverte autour des architectes du XXème (Ugine, Savoie)
  • Mise en valeur du site du bac à traille sur le Rhône (Champagne, Ardèche)
  • Restauration de l'orangerie (Fleurie, Rhône)
  • Tapissier d'Art (Osiris - Frédéric Durmort, Isère)
  • Restauration de la calade et des murets de la route du sel et des fromages (Termignon, Savoie)
  • Mise en lumière du Puits Couriot - Parc-musée de la Mine (Saint-Etienne, Loire)