Centrale hydroélectrique de Bonnevaux et Papeteries du Léman
HydroélectricitéPapeterie 74 - Haute-Savoie

Historique :

Mise en service en 1909, la centrale hydroélectrique de Bonnevaux est indissociable de la papeterie du Léman (les Anciens Établissements Braunstein frères). Généralement, les papeteries alpines disposent de leur propre chute d’eau. Construite en 1920, l’usine de Vongy à Publier est l’une des premières papeteries à s’équiper d’une usine génératrice de courant électrique. L’ingénieur M. Brunhes et M. Régis Joya, ont œuvré pour la construction de ce complexe. Rattachée au groupement de Bioge, cette centrale hydroélectrique est l’une des trois usines aménagées en palliés dans les Dranses. Si les solutions techniques utilisées pour la construction de cette centrale sont peu innovantes, les solutions architecturales sont surprenantes pour l’époque. Cet édifice se compose d´un corps principal avec deux extensions en appentis : l’une située au nord, l’autre à l’ouest. Le bâtiment des bureaux au sud se caractérise par ces trois travées de baies. Au pied de cet édifice, le canal de fuite restitue les eaux de la Dranse. Une corniche couronne l´ensemble des façades. La plateforme de l’usine sans les galeries, la conduite forcée représente 6 000 m².

Le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France. Cette déclaration a une incidence directe sur les travaux d’aménagement de l´usine. Mise en exploitation en août 1919, la centrale de Bonnevaux trouve très vite une application puisqu´elle fournit l’électricité aux Établissements Braunstein frères. En 1946, Énergie de France qui a le monopole de la distribution et de la production électrique récupère la gestion de la centrale hydroélectrique de Bioge, de Chevenoz et de Bonnevaux. Ces trois centrales hydroélectriques font partie du même groupement. L’architecture en béton et en ciment est réalisée entre 1918-1919. Alors que les autres centrales hydroélectriques construites à cette période adoptent un style pittoresque inspiré de l’architecture savoyarde. Cette dernière adopte des lignes pures annonçant l’art déco pour les prochaines centrales de Haute-Savoie.

 

Légende :

1- Pont siphon enjambant le nant de la Joux Verte. Photo Conservatoire d’Art et d’Histoire d´Annecy © Conseil général de la Haute-Savoie.

2- Vue générale de la centrale hydroélectrique de Bonnevaux prise depuis la route départementale D22. Photo Conservatoire d’Art et d’Histoire d´Annecy © Conseil général de la Haute-Savoie.

3- Façade latérale nord. Photo Conservatoire d’Art et d’Histoire d´Annecy © Conseil général de la Haute-Savoie.

Contact