Remise de la Mention Savoir-Faire du Conseil régional à La Tour-de-Salvagny

La remise de la Mention Savoir-Faire du Conseil régional des Prix aurhalpins du patrimoine s’est déroulée le mercredi 27 novembre 2019 à La Tour-de-Salvagny (Rhône).

 

Cette année, la Mention a été décerné l’entreprise Formaterre pour la transmission de connaissances et compétences éconologiques pour assurer la pérennité du bâti en pisé.

 

Afin de transmettre des techniques éconologiques (écologiques et économiques), Thierry Baruch accompagne des particuliers afin qu’ils puissent devenir autonomes dans la réhabilitation de leur bâtisse en pisé. A ce jour, il a encadré près de 250 chantiers participatifs où tous les débutants étaient acceptés afin de mettre en œuvre la rénovation d’une façade avec un enduit à la chaux, la pose d’un isolant perspirant, l’ouverture dans un mur porteur, la pose d’une dalle drainante à la chaux, la pose d’une chape isolante en chaux-liège, l’application d’enduit terre,… Les actions de Formaterre sont localisées dans toute la région, notamment dans le Rhône, l’Isère et l’Ain.

Les chantiers participatifs encadrés sont ouverts à tous les publics, aucun pré-requis n’est exigé. Plusieurs chantiers participatifs ont pourtant consisté à enduire des façades entières.

 

La cérémonie s’est déroulée en présence de : Catherine Maillet, Secrétaire générale de Patrimoine Aurhalpin ; Thierry Baruch, gérant de Formaterre.

 

Crédits photographiques : © Patrimoine Aurhalpin

 

Retrouvez les autres lauréats des Prix aurhalpins 2019 sur la carte interactive.

 

La remise de la Mention Patrimoine Industriel et Scientifique Groupama des Prix aurhalpins du patrimoine s’est déroulée le vendredi 18 octobre 2019 à Jujurieux (Ain).

 

Cette année, la Mention a été décerné au Musée des Soieries Bonnet pour « Soie en scène, l’étoffe d’un couturier » exposition en deux volets sur le lien entre les Soieries Bonnet et Denis Durand.

 

Le site et les collections des Soieries Bonnet constituent un Ensemble Industriel Remarquable. Les collections (étoffes, outils de production, objets du quotidien, archives de l’entreprise,…) dévoilent l’histoire singulière de la première usine-pensionnat du textile à la campagne, les multiples facettes de la vie ouvrière et l’épopée de cet empire du textile. Les collections textiles de la maison Bonnet révèlent aussi les étapes de création des tissus de luxe pour habillement, sa spécialité, et croisent l’univers de la mode et de la haute couture qui a été cliente de la maison Bonnet aux 19ème et 20ème siècles.

Le musée des Soieries Bonnet présente sa première exposition « couture ». Elle met en scène l’univers créatif du couturier Denis Durand, petit-fils de tisseur lyonnais, qui a noué une relation forte avec les Soieries Bonnet à ses débuts, comme client et aussi en qualité de concepteur de tenues pour les commerciales et stylistes de la société, de même que pour ses images publicitaires. Ses modèles uniques, cousus à la main, fidèles à l’exigence de la haute couture, affichent une féminité affirmée et élégante. Ses créations les plus folles sont taillées sur mesure dans son atelier et portées par des clientes de la jet set et du monde du spectacle. Cette exposition inscrit l’imaginaire du couturier au sein des ateliers de tissage, écrins pour deux saisons d’une sélection de ses créations. La première édition montre son goût pour les étoffes soyeuses, les matières nobles et la précision. La seconde met en scène des créations plus spectaculaires et théâtrales du couturier.

 

La cérémonie s’est déroulée en présence de : Marie-Hélène Chateau, Présidente de Patrimoine Aurhalpin ; Jean-Louis Pivard, Président régional et Vice-Président national de Groupama ; Hélène Maréchal, Vice-Présidente déléguée à la culture du Département de l’Ain ; Thierry Dupuis, Président de la Communauté de Communes Rives de l’Ain, Pays de Cerdon.

 

Crédits photographiques : © Patrimoine Aurhalpin

 

Retrouvez les autres lauréats des Prix aurhalpins 2019 sur la carte interactive.

 

La remise du Coup de coeur du jury des Prix aurhalpins du patrimoine s’est déroulée le mardi 15 octobre 2019 à Saugues (Haute-Loire).

 

Cette année, le Coup de coeur du jury a été décerné au Lavage de laines du Gévaudan pour le sauvetage du dernier lavage de laine français semi-industriel.

L’opération a consisté à déménager une ligne de lavage de laine existante à des fins de mise aux normes (environnementale, sanitaire, droit du travail) en préservant des machines datant du début du XXème siècle. Ceci dans un ancien moulin adapté à cette activité. La Maîtrise d’œuvre a été assurée par les membres de la société. L’objectif de l’opération a été de préserver un outil indispensable à la filière artisanale de la laine sur le territoire français. Celui-ci permettant une traçabilité totale du produit de l’éleveur ovin au produit fini. Ceci dans une démarche environnementale responsable. L’opération a nécessité un changement d’implantation et d’une adaptation finie de vieilles machines.

 

La cérémonie s’est déroulée en présence de Marie-Hélène Chateau, présidente de Patrimoine Aurhalpin ; Pascal Lafont, Bruno Depalle et Patrick Laurent, gérants du Lavage de laines du Gévaudan ; Henri Croizier, Vice-président de Patrimoine Aurhalpin.

 

Crédits photographiques : © Denis Pinard

 

Retrouvez les autres lauréats des Prix aurhalpins 2019 sur la carte interactive.

 

La remise du Prix Patrimoine Industriel et Scientifique Groupama des Prix aurhalpins du patrimoine s’est déroulée le vendredi 4 octobre 2019 à Jonzieux (Loire).

 

Cette année, le Prix Patrimoine Industriel et Scientifique Groupama a été décerné au Parc Naturel Régional du Pilat dans la Loire pour la captation, la transmission et l’innovation autour du savoir-faire rubanier de Jonzieux.

La rubanerie (passementerie) à mécanique Jacquard constitue un des fleurons de l’activité textile du massif du Pilat, en particulier sur la commune rurale de Jonzieux. Dans le cadre d’une stratégie de pérennisation de la Maison de la Passementerie – structure muséographique sous forme associative gérée par d’anciens passementiers – le Parc naturel régional du Pilat, soutenu par la DRAC, a initié une démarche originale de captation du savoir-faire rubanier à des fins de transfert et de conservation.

Cette démarche s’appuie sur des développements scientifiques récents en matière de captation et de transfert des savoirs incorporés dans les gestes professionnels. Le choix de la passementerie Jacquard répond également à des objectifs plus larges de la part du Parc du Pilat : être à l’initiative de la création d’un conservatoire des savoir-faire textiles du Pilat ; ceux-ci devant être perçus au même titre que les objectifs de conservation des patrimoines bâtis et matériels.

Engager cette démarche sur une technique réputée très complexe est le garant de la réussite du concept de conservatoire des savoir-faire.

 

La cérémonie s’est déroulée en présence de Marie-Hélène Chateau, présidente de Patrimoine Aurhalpin ; Isabelle Le Marre, responsable Sponsoring et Mécénat Groupama Rhône-Alpes Auvergne ; Emmanuel Mandon, conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes ; Michèle Perez, présidente du Parc Naturel Régional du Pilat ; Nicole Forest, vice-présidente du Parc naturel régional du Pilat ; Dominique Lataste et Brigitte Chizelle, membres du bureau d’étude en charge du projet ; Elisabeth Forest, maire de Jonzieux.

 

Crédits photographiques : © Parc naturel régional du Pilat

 

Retrouvez les autres lauréats des Prix aurhalpins 2019 sur la carte interactive.

 

La cérémonie des 17e Trophées des Artisans du Patrimoine et de l’Environnement de la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes s’est déroulée le vendredi 13 septembre 2019, au Domaine des Planons à Saint-Cyr-sur-Menthon (01).

A cette occasion, Patrimoine Aurhalpin a présenté les deux lauréats du Prix et de la Mention Savoir-Faire du Conseil régional : l’Hôtel de la Dentelle (Brioude, 43) et Formaterre (Chaponost, 69).

Crédits photographiques : © Patrimoine Aurhalpin

 

 

La remise du Prix Projet des Prix aurhalpins du patrimoine s’est déroulée le samedi 31 août 2019 au prieuré d’Ambierle (Loire).

 

Cette année, le Prix Projet a été décerné à la commune d’Ambierle pour l’étude diagnostic du retable de la Passion suivie des travaux de conservation et de restauration.

Conservé dans la chapelle absidiale du choeur de l’église paroissiale Saint-Martin d’Ambierle, ce retable date de 1466, et est classé au titre des Monuments Historiques depuis 1904. Il est sculpté en forme de T inversé d’origine bruxelloise, à volets mobiles, peints face et revers.

La cérémonie de remise du Prix Projet s’est déroulée en présence de (de gauche à droite sur la photo) :

  • Jean-Marc Bailly, adjoint au Maire d’Ambierle
  • Raymonde Brette, maire d’Ambierle
  • Marie-Hélène Chateau, présidente de Patrimoine Aurhalpin
  • Jean-Michel Chauvet, administrateur de Patrimoine Aurhalpin
  • Monique Chapelle, administratrice de Patrimoine Aurhalpin
  • Evelyne Dumoulin, administratrice de Patrimoine Aurhalpin
  • Catherine Maillet, secrétaire générale de Patrimoine Aurhalpin

 

Retrouvez les autres lauréats des Prix aurhalpins 2019 sur la carte interactive.

 

La remise de la Mention Réalisation des Prix aurhalpins du patrimoine s’est déroulée le mardi 23 juillet 2019 à l’église abbatiale d’Entremont à Glières-Val-de-Borne (Haute-Savoie).

 

Cette année, la Mention Réalisation a été décernée à la commune de Glières-Val-de-Borne pour l’étude et la restauration du retable du maître autel en bois polychrome et doré.

Placé dans le cœur de l’église abbatiale d’Entremont, ce retable baroque date du XVIIème siècle, et est classé au titre des Monuments Historiques depuis le 28 juillet 1904. En forme d’arc de triomphe, il se caractérise par ses nombreuses colonnes torses sculptées ainsi que par ses têtes d’angelots polychromes et dorés. Il est l’une des pièces maîtresses de cette église. Les restaurateurs du retable étaient présents lors de la cérémonie pour expliquer les enjeux de la restauration et le travail qu’ils ont effectué pour préserver cette pièce unique dans la région.

 

 

La cérémonie de remise de la Mention Réalisation s’est déroulée en présence de (de gauche à droite sur la photo) :

  • Raymond Mudry, conseiller départemental de Haute-Savoie,
  • Christophe Fournier, premier adjoint de Glières-Val-de-Borne,
  • Christiane Perillat, adjointe chargée du patrimoine et de la culture de Glières-Val-de-Borne,
  • Marie-Hélène Chateau, présidente de Patrimoine Aurhalpin,
  • Catherine Pacoret, conseillère régionale déléguée au patrimoine,
  • Marc Chuard, Maire de Glières-Val-de-Borne,
  • Stéphane Valli, Maire de Bonneville et Président de la Communauté de communes Faucigny Glières,
  • Jean-Pierre Mermin, Maire d’Ayze,
  • Nadia Bertoni-Cren et Stéphane Cren, restaurateurs du retable.

 

Retrouvez les autres lauréats des Prix aurhalpins 2019 sur la carte interactive.

 

Le jury des Prix aurhalpins du Patrimoine s’est réuni le mardi 29 mai 2018 pour départager les nombreuses candidatures aux Prix aurhalpins du Patrimoine.
Les noms des lauréats seront révélés lors de la cérémonie de remise des Prix qui se déroulera le mardi 26 juin 2018 au Nouvel Institut Franco-Chinois de Lyon.
En attendant le 26 juin, vous pouvez retrouver les lauréats des éditions précédentes sur la carte interactive des Prix aurhalpins du patrimoine.

Retrouvez le communiqué de presse.

Retrouvez l’invitation à la cérémonie.

Retrouvez le bulletin d’inscription.


Informations : 
Mardi 26 juin 2018

Remise des Prix : 14 h – 16 h
Visite du site : 16 h 15 – 17 h 15
Cocktail : 17 h 30

Nouvel Institut Franco-Chinois de Lyon
2 Rue Sœur Bouvier
69005 Lyon


Accès :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les candidatures sont closes pour les Prix aurhalpins du patrimoine 2019, le jury se réunira le mardi 28 mai 2019.

Les Prix aurhalpins du patrimoine, organisé depuis 1995, ont pour vocation d’encourager les initiatives locales et de valoriser toutes les formes de patrimoine (monumental et artistique, mobilier, artisanal et industriel, urbain et rural, archéologique et contemporain).

Ils récompensent des opérations de restauration, des actions de valorisation culturelle et touristique du patrimoine (patrimoine bâti, objets mobiliers, patrimoine industriel, etc…) achevées ou en projet, toute action de mise en valeur des savoir-faire. Ils sont dotés financièrement par EDF en Auvergne-Rhône-Alpes, partenaire fondateur, par le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes et par Groupama Rhône-Alpes Auvergne.

Cinq catégories se distinguent : Projet, Réalisation, Savoir-Faire du Conseil régional, Patrimoine industriel et scientifique Groupama et le Trophée EDF. Chaque année est aussi décerné un Coup de cœur du jury, choisi parmi l’ensemble des dossiers.

Consultez le dossier de candidature 2019


Pour consulter les lauréats des années précédentes, rendez-vous sur la carte interactive des Prix aurhalpins du patrimoine.

Ouverture des candidatures pour les Prix aurhalpins du patrimoine.
Télécharger le dossier d’inscritpion
Les dossiers doivent être retournés complets avant le vendredi 30 mars 2018.


Pour consulter les lauréats des années précédents, rendez-vous sur la carte interactives des Prix aurhalpins du patrimoine.


 

En 2008, AREA, Société des autoroutes de Rhône-Alpes, soutient les Prix pour la quatrième année consécutive. Huit Prix rhônalpins du patrimoine ont été remis : deux en catégorie Projet, trois en Réalisation, deux en Savoir-Faire et un Trophée EDF.

  • Un Prix Projet pour la commune de Colonzelle (Drôme) : projet de restauration générale de la chapelle Saint-Pierre-ès-liens (XIIe s. – ISMH 1926). Copyright Commune de Colonzelle.
  • Une Mention Projet pour Madame Jaillard (Lyon, Rhône) : projet de restauration du cloître et de l’abside de la chapelle Notre-Dame de l’Ile Barbe. Copyright Madame Jaillard.
  • Un Prix Réalisation pour Monsieur de Laroullière (Isère) : restauration de la maison forte de Vertrieu (XIIIe s. – MH 1988) dans le respect des matériaux traditionnels locaux. Copyright Régis de Laroullière.
  • Une Mention Réalisation pour Monsieur Garelli (Ratières, Drôme) : création d’un jardin pour la mise en valeur de la Tour de Ratières (XIVe s. – ISMH 1926). Végétation locale et collection de rosiers. Copyright Henri Garelli.
  • Une Mention Réalisation pour Monsieur Seigle (Revel-Tourdan, Isère) : restauration du château de Barbarin (maison forte XIVe s. devenue château d’agrément au XVIIIe s.) et de la ferme attenante. Copyright Philippe Seigle.
  • Un Prix Savoir-Faire pour Monsieur Decompoix (Thonon-les-Bains, Haute-Savoie) : Savoir-faire de mosaïste. Restauration des mosaïques de la fontaine publique de La Versoie à Thonon-les-Bains. (1934, architecte Louis Moynat, carton de la mosaïque par André Lhote). Copyright Yves Decompoix.
  • Un Trophée EDF pour la ville de Lyon (Rhône) : Société Architecture-Lumière (Lyon) pour la mise en lumière en 2007 de la Manufacture des Tabacs à Lyon 8e. Copyright Ville de Lyon.

La cérémonie de remise des Prix rhônalpins du patrimoine 2008 a eu lieu le vendredi 20 juin 2008 au Palais du commerce de Lyon.

Voir le dossier de presse.

 

Pour l’année 2001, neuf Prix rhônalpins du patrimoine ont été remis : deux en catégorie Projet, quatre en Réalisation et trois en Valorisation.

  • Un Prix Projet pour l’association Temple de Pontaix (Drôme) : le temple de Pontaix est en fait une chapelle du XIIIe siècle, utilisée alternativement par le culte réformé ou l’église catholique selon les changements de pouvoir. La restauration d’un mur en 1997 a mis à jour des fresques du XIIe et du XIVe siècle, ainsi qu’une litre funéraire du XVIe. L’ensemble a été restauré. Copyright Jaqueline Martin.
  • Une Mention Projet pour M. Mathieu (Saint-Haon-le-Châtel, Loire) : le propriétaire du Petit Châteaumorand a restauré les façades de ces trois bâtiment du XVe siècle, qui ont retrouvé leur architecture à pans de bois. Durant la restauration, des études archéologiques ont été menées pour en savoir plus sur l’histoire de la maison, et du village. Copyright CD Loire.
  • Une Mention Projet pour Association histoire et patrimoine du canton de pont-de-veyle (Ain) : projet de restauration du pont initial d’accès à Pont-de-Veyle.
  • Un Prix Réalisation pour la Maison de Pays en Bresse (Saint-Etienne-du-Bois, Ain) : une des particularité architecturale de la Bresse tient des maisons mobiles : structure en bois de chêne et torchis pour les murs, pouvant être démontées, transportées et reconstruite. La Maison de Pays en Bresse a retrouvé une carronnière, c’est à dire une fabrique de tuiles et de briques (dites carrons), mobile. Ainsi la tuilerie de Jalamonde, dernière existante dans la région de Bourg-en-Bresse a été déplacée et restaurer pour assurer sa conservation.
  • Un Prix Réalisation pour M. Christin (Saint-Germain-les-Paroisses, Ain) : ce propriétaire a acquis le château de Beauretour en 1999 avec pour objectif de le sauver de la ruine. Celle ci été déjà bien avancée : les fortifications datent du XIIe siècle et le château du XIVe ; il est refait au XVIIIe siècle après un incendie mais sa toiture est détruite au début du XIXe. Plusieurs campagnes de travaux ont été effectuées par l’entreprise Glénat. Copyright Patrice Christin.
  • Une Mention Réalisation pour les Amis de la chapelle du calvaire (Chavanay, Loire) : cette association a été créée en 2000 pour aider la mairie à restaurer et valoriser la chapelle du Calvaire construite en 1724. En ruine et sans toits, la chapelle renaît grâce aux aides nombreuses de l’Etat, du Département et de la Fondation du Patrimoine. Elle est aujourd’hui rendue au culte. Copyright Amis de la chapelle du calvaire.
  • Une Mention Réalisation pour la Maison du patrimoine et de la mesure (La Talaudière, Loire) : cet équipement municipal est ouvert depuis 2001. La maison du patrimoine retrace l’histoire de la Talaudière, notamment de la mine. La maison de la mesure retrace trois siècle d’histoire de la mesure.
  • Un Prix Valorisation pour la commune de Chaponost (Rhône) : celle-ci est traversée par six kilomètres de l’aqueduc du Gier, ouvrage romain visant à alimenter en eau Lugdunum. Elle tente de mettre en valeur le site du Plat de l’Air, comptant 72 arches visibles : restauration de parties de l’aqueduc, maîtrise foncière des terrains alentours, installation de parkings, déplacement de routes trop proches, mise en lumière. Copyright Commune de Chaponost.
  • Une Mention Valorisation pour l’Association de Réflexion, de Concertation et d’Ouverture (ARCO, Loire) : l’association souhaite mettre en avant la mémoire des trois premières lignes du chemin de fer en France, permettant le transport du charbon extrait dans le bassin minier de Saint-Etienne. Il s’agit notamment de poser des plaques pour signaler les ouvrages existants. Copyright ARCO.
  • Une Mention Valorisation pour la commune de Lalley (Isère) : en mémoire de Jean Giono, qui séjourna dans la commune à de nombreuses reprises, la mairie lui a consacré un espace : une salle d’exposition retraçant son rapport au Trièves et une bibliothèque. Copyright D. Lagarde.

La remise des prix a lieu à l’issue de l’Assemblée générale de Patrimoine Rhônalpin, le samedi 23 février 2002, aux Archives municipales de Lyon, en présence de Madame Anne-Marie Comparini, présidente du Conseil régional.