Destination patrimoine :
le tourisme culturel en Rhône-Alpes

Journée d’étude 2015

Ce colloque interroge les rapports du patrimoine et du tourisme à travers trois grands axes :

  • Développer le tourisme, faire vivre le patrimoine
  • Les outils de communication au service du patrimoine et du tourisme
  • Partager le patrimoine, diversifier le tourisme

Consultez le programme

Consultez le dossier participant

Copyright photographie Yves Neyrolles

Journée d’étude 2014

L’histoire de la région Rhône-Alpes est fortement marquée par une tradition ancienne d’industries nombreuses et variées (chimie, textile, métallurgie, mine, automobile, plasturgie, …), qui ont contribué à son développement et dont subsistent de nos jours autant de traces à la fois physiques (friches, cités ouvrières, machines, …) et mémorielles (dynamisme des projets de recherche et de valorisation).

Aujourd’hui, si la vocation industrielle de ces lieux a partiellement, voire totalement disparu, nombreux sont les acteurs (collectivités publiques, architectes, urbanistes, chercheurs, artistes, industriels, associations) à oeuvrer à la préservation, la connaissance et surtout la mise en valeur d’un bâti remarquable et proposant potentiellement d’intéressantes diversifications d’usage. Ainsi, au-delà des questions de sauvegarde et de valorisation d’un édifice patrimonial, se pose celle de sa réappropriation et de sa réutilisation, notamment à des fins artistiques ou culturelles.

C’est sur la base de ces constats que l’association « Patrimoine Rhônalpin », a souhaité organiser une journée d’étude sur cette problématique. Cette journée, illustrée de plusieurs exemples et témoignages à l’échelle régionale et nationale, a pour objectif de contribuer à une réflexion + collective autour d’une composante patrimoniale forte de Rhône-Alpes.

Consultez le programme

Consultez le dossier participant

Copyright photographie Yves Neyrolles

Journée d’étude 2013

Pendant longtemps, la notion de patrimoine a été mise en exergue dans une dimension mythique et monumentale servant à reconstruire a posteriori l’histoire de France, construisant ainsi la vision nationale des grandes oeuvres de l’humanité à transmettre.

Le patrimoine se veut aujourd’hui plus proche des citoyens et fait l’objet d’une demande sociale croissante : de nombreux groupes sociaux se saisissent de l’idée patrimoniale dans le cadre de projets de requalification et de valorisation d’espaces publics, d’actions d’insertion sociale et professionnelle, mais aussi pour réunir les populations d’un territoire autour de la notion de bien commun.

La question du lien social est au coeur de l’ensemble des politiques de la Région Rhône-Alpes, qui est ainsi heureuse d’accueillir, comme elle le fait chaque année dans le cadre de son partenariat avec l’association « Patrimoine Rhônalpin », cette journée d’étude qui permettra de réunir l’ensemble des acteurs intervenant dans les différents champs que recoupe cette notion, afin d’illustrer par des exemples concrets en quoi la notion de patrimoine constitue l’un des socles de la cohésion sociale.

Consultez le programme

Consultez le dossier participant

 

Journée d’étude 2011

La prise de conscience des effets du réchauffement climatique sur notre environnement entraîne de multiples initiatives individuelles et collectives dans les domaines les plus variés de la vie quotidienne, destinées à prévenir ou à tenter de maîtriser les conséquences de ce phénomène.

La Région Rhône-Alpes est depuis longtemps aux avant-postes de ce combat crucial. Elle a notamment coorganisé au siège du Conseil régional en octobre dernier la Conférence Européenne pour le climat avec le Réseau des Gouvernements régionaux pour le Développement Durable et le Climate Group. Parallèlement à cet engagement international, elle multiplie les politiques et les actions incitatives dans les champs qui relèvent de ses compétences : généralisation des Plans Climats Énergies Territoriaux (PCET) dans les Contrats de Développement durable de Rhône-Alpes, nombreux projets éco-exemplaires dans les Parcs naturels régionaux, attribution du label QEB (Qualité Environnementale du Bâti) au titre de sa politique de l’habitat.

C’est dans ce contexte que l’Association « Patrimoine Rhônalpin », partenaire traditionnel de la Région, propose de réunir, à l’occasion de sa journée annuelle d’étude, l’ensemble des acteurs intervenant aussi bien dans le domaine du patrimoine que dans celui des énergies, afin d’identifier et d’analyser ensemble les conditions, techniques et enjeux liés à une valorisation patrimoniale à la fois respectueuse de l’esthétique des sites et exemplaire au plan énergétique. La Région se réjouit donc d’accueillir dans son nouveau Siège de Lyon Confluence, bâtiment éco-responsable, cette journée de réflexion et d’échanges autour de thèmes qui sont au coeur de ses politiques.

Consultez le programme

Consultez le dossier participant

Journée d’étude 2009

La diversité des paysages constitue l’une des principales caractéristiques du territoire de Rhône-Alpes. Aires urbaines, territoires ruraux, massifs montagneux, berges fluviales ou lacustres, nouvelles formes architecturales, etc. constituent ainsi l’originalité et l’une des richesses de notre région.

Cependant cette diversité – souvent mise à mal par divers phénomènes tels que le mitage urbain ou la déprise agricole – repose sur la mise en œuvre de normes et de règlements nombreux et complexes, qui mobilisent divers acteurs de toute provenance (architectes, urbanistes, agriculteurs, aménageurs, collectivités et autorités publiques,…) dont il est parfois difficile d’harmoniser l’action. La Région elle-même est amenée à interagir sur cette question au travers de plusieurs de ses champs de compétences (aménagement du territoire, Parcs naturels régionaux, agriculture et développement rural, tourisme,…).

Sur la base de ces constats, l’Association « Patrimoine Rhônalpin », partenaire historique de la Région, a souhaité organiser la présente journée afin de mener une réflexion commune sur les modalités d’appréhension, de gestion, de préservation et de valorisation de ce patrimoine paysager de Rhône-Alpes. Au regard des enjeux évoqués, la Région ne peut que saluer et encourager de tels échanges à l’occasion de cette journée.

Consultez le programme

Consultez le dossier participant

Journée d’étude 2009

La crise économique oblige de nombreux acteurs du patrimoine a imaginer de nouvelles logiques et de nouvelles formes de partenariat (à la fois méthodologiques et financières) permettant la sauvegarde et la valorisation de sites et édifices patrimoniaux. Corrélativement, nombre d’opérateurs privés (entreprises, aménageurs, promoteurs) pressentent l’intérêt (en termes économiques, d’image, d’attractivité) de la valorisation du patrimoine dans les opérations d’aménagement, qu’elles soient publiques ou privées, mais manquent des compétences requises dans ce domaine.

Forte de ce constat, l’Association« Patrimoine Rhônalpin » réunit à l’occasion de cette journée d’étude les différents acteurs du patrimoine, élus locaux, aménageurs, opérateurs privés … afin de susciter échanges, réflexions et préconisations, propres à encourager, au travers de partenariats originaux, les opérations combinant mise en valeur du patrimoine et développement économique local.

Cette problématique rejoint deux préoccupations fortes de la Région Rhône-Alpes, qui ne peut que se réjouir de la tenue en ses murs d’un tel colloque.

Consultez le programme

Consultez le dossier participant

 

Journée d’étude 2008

Quelles formations pour quels métiers ?

A la croisée d’une compétence régionale de premier plan (la formation et l’emploi des jeunes) et d’une thématique sur laquelle la Région Rhône-Alpes s’est de longue date très fortement engagée (la valorisation des patrimoines), cette journée d’études offre l’occasion d’une réflexion collective autour de cette question complexe et peu étudiée à ce jour : en quoi la diversité des formations liées aux métiers du patrimoine peut-elle offrir aux jeunes Rhônalpins des outils pour accéder à un ensemble varié de professions ?

Cette question revêt une actualité certaine, à l’heure où les français réaffirment leur grand attachement à la sauvegarde, la conservation et la valorisation des richesses patrimoniales de leur pays. L’intervention sur les ressources patrimoniales régionales offre une excellente opportunité de conjuguer valorisation des potentiels des territoires et proposition d’une offre d’emploi-formation diversifi ée, originale et stimulante.

Cette journée doit donc permettre aux nombreux intervenants, issus d’univers variés, mais concourant aux mêmes objectifs, d’échanger sur l’état des lieux de l’offre de formation dans le domaine du patrimoine, de son adéquation avec le marché de l’emploi, et de proposer des évolutions.

Consultez le programme

Journée d’étude 2007

Miroir réfléchissant de nos sociétés, le patrimoine des huit départements qui composent la région Rhône-Alpes, tant par sa richesse que par sa diversité, ouvre sur la connaissance du passé, constitue un cadre de vie adapté à chacun et représente enfin le moyen d’un développement harmonieux, homogène et durable des territoires.

Forte de la nouvelle compétence de l’inventaire du patrimoine culturel, la Région Rhône-Alpes, en décidant de consacrer sa journée d’étude annuelle au thème « Patrimoine et Territoires », souhaite ainsi aborder cette notion sous des angles aussi divers que complémentaires afin d’envisager la place de cet héritage collectif dans la vie des rhônalpins et son rôle dans la constitution des identités régionales.

La journée du 18 janvier 2007, consacrée aux enjeux qui lient le patrimoine et le développement territorial en Rhône-Alpes, a pour objectifs de clarifier et d’illustrer par des exemples concrets l’implication patrimoniale de la Région, aux cotés de l’Etat, des collectivités territoriales ainsi que des partenaires associatifs.

Cette rencontre a aussi l’ambition de susciter un échange de points de vue sur la perception du patrimoine et de sa diversité en Rhône-Alpes. Elle sera ainsi l’occasion de construire un dialogue afin de permettre à chacun de contribuer à la réflexion sur l’évolution à plus ou moins long terme de la politique du Conseil régional en ce domaine.

Consultez le programme