Les Montagnes du Matin (42)

42 - Loire

Description

Les Montagnes du Matin, terre de tisseurs

Le tissage prend sa source au Moyen-Age grâce à la culture et à la transformation du chanvre. Cette activité se développe plus intensément à partir du XIXe siècle. De nouvelles productions sont alors fabriquées dans la région : le linge de table en damassé (dès 1815), la soierie (dans les années 1830), la gaze à bluter (dès 1870), le corset et la cravate (années 1920-1930). Les ouvriers du textile ont d’abord été des paysans-tisseurs, alliant travail à la ferme et tissage sur leur propre métier à tisser, ou des tisseurs à domicile (comme les Canuts de la Croix-Rousse).

Au milieu du XIXe siècle, les premières usines sont construites, comme l’usine Loire-Piquet, actuel Musée de Panissières, ou l’usine Braud du début du XXe siècle, abritant aujourd’hui le Musée de Bussières. Dans les années 1920, l’électrification des communes facilite le développement du tissage : dans les usines comme à domicile. Les ateliers se multiplient dans la plupart des communes des Montagnes du Matin : Bussières, Cottance, Essertines-en-Donzy, Montchal, Panissières, Rozier-en-Donzy, St Marcel de Félines, Violay. D’un ou deux métiers à tisser au départ, certains arrivent à une dizaine et embauchent des ouvriers. Usines et ateliers travaillent souvent ensemble, les seconds étant les sous-traitants des premières.

Aujourd’hui, une dizaine d’entreprises et artisans travaillent encore le textile, pour l’habillement, l’ameublement ou le technique. L’architecture industrielle est omniprésente dans les Montagnes du Matin, prenant tantôt la forme d’ateliers, tantôt celle de manufactures du XIXe siècle ou encore d’usines modernes. Les grandes fenêtres, les toits en dents de scie et les cheminées ponctuent le paysage, accompagnés de maisons de maître, de séquoïas géants, de kiosques et de parcs.

La qualité d’ensemble prend aussi sens avec le transport par monorail qui a été construit à la fin du XIXe siècle pour relier Panissières à Feurs, à la demande des tisseurs, mais qui n’a jamais pu être mis en fonctionnement.

Depuis les années 2010, la communauté de communes de Forez-Est porte le programme « Terre de tisseurs, terre d’excellence ». L’objectif est de valoriser les savoir-faire textiles locaux à travers les deux musées de Panissières et Bussières, une signalétique patrimoniale, des balades et des visites d’entreprises, en partenariat avec l’office de tourisme Forez-Est. Une manifestation biennale est également organisée par les deux musées : les 48h de la création textile. Elle rassemble un marché textile, des animations, un concours de création, un défilé-spectacle et met en lumière l’excellence des savoir-faire d’hier et d’aujourd’hui.

Pour en savoir plus sur l’histoire et l’actualité textile des Montagnes du Matin : www.terredetisseurs.com

Légendes des illustrations :

  1. Shed Perraud – Bussières
  2. Ancienne maison de maître, actuelle mairie de Bussières
  3. Cheminée Essertines
  4. Gênoise de briques bicolores
  5. Intérieur de l’usine Goutte, début XXème
  6. Intérieur de l’usine Linder canettage
  7. Démonstration de tissage – Musée de Bussières
  8. Façade du musée de Bussières
  9. Musée de la cravate et du textile de Panissières
  10. Échantillons de damassé fin – Musée de Panissières
  11. Panneau de signalétique – Usine de Panissières
  12. Visite de l’entreprise Denis et Fils à Montchal

Contact

Nom : Musée de la Cravate et du Textile des Collines du Matin

Adresse :

42360 - Panissières

Téléphone : 04 77 26 23 46

Site internet : http://www.musee-de-la-cravate.com/